UOH - Psychométrie et Statistique en L1 - Variables de scores vrais et d'erreurs
header_UOH header_UOHPSY
Accueil arrow Zoom sur... arrow Variables de scores vrais et d'erreurs
Variables de scores vrais et d'erreurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 4
FaibleMeilleur 
Écrit par Stéphane Vautier   
Index de l'article
1. Variable de scores vrais
2. Variable d'erreurs
3. Propriétés importantes

Formula

Objectifs. Définir les concepts de variables de scores vrais et d'erreurs.

Prérequis.

Résumé. Une variable de scores vrais, notée T, est définie par rapport à une variable Y de scores psychométriques. Alors que la variable Y est définie de telle sorte que la même personne puisse obtenir des scores variables, la variable T assigne à chaque personne un score unique, son score vrai, c'est-à-dire l'espérance mathématique des scores qu'elle peut obtenir. La variable d'erreurs E est définie par la différence

Formula  

  Les variables T et E n'ont pas de valeur observable. Ce sont des variables latentes.


1. Variable de scores vrais 

Prenons comme point de départ une variable aléatoire Y définie comme application d'un ensemble Ω = U × A dans l'ensemble des scores associés aux observations possibles dans A. Pour chaque personne de U, on considère le score vrai (i.e., l'espérance mathématique) des scores possibles pour cette personne. De cette manière, le score vrai de chaque personne est un nombre unique, appartenant à l'ensemble des nombres réels. De la même manière par exemple, l'âge de la personne est un score unique associée à cette personne au moment où l'on réalise l'expérience aléatoire (voir l'article Variable aléatoire, § 1), parce que l'âge n'a pas de variabilité intrinsèque lorsqu'on s'intéresse à une personne.

Ainsi, on considère l'expérience aléatoire qui consiste à tirer au sort une personne dans U et à s'intéresser non pas à un score possible parmi un ensemble de ses scores observables, mais à l'unique score latent qui résume au mieux la variabilité de ses scores observables. Comme la personne qui est tirée au sort peut varier, le score vrai qui est associé à cette personne peut varier également.

Soit un test particulier appliqué à une population P de personnes en une occasion de test donnée. On considère pour chaque personne l'ensemble des scores qu'elle aurait s'il était possible de répéter le test indéfiniment et sans apprentissage. Appelons S l'ensemble de ces ensembles.  On considère l'espérance mathématique de chaque ensemble de S. Les nombres ainsi définis forment un ensemble T. Ainsi, la variable des scores vrais est définie par la composition de l'application de P dans S et de S dans T, qui a toute personne de P attribue un unique score vrai associé à l'expérience du test.

Voir l'animation (Tableau magique). 



Dernière mise à jour : ( 18-10-2008 )
 
< Article précédent

Citation

Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges, et les statistiques.
Mark Twain, Autobiographie
 

Sondage

© 2019 UOH - Psychométrie et Statistique en L1
Joomla! est un logiciel libre distribu sous licence GNU/GPL.